--------------------------------------------------------------------------------------------------------------- ----------------------------------------------------------------------------------------------------------------

NOTE D'INTENTION

 

 - montrer que les pédagogies « actives » ne sont pas réservées aux seules écoles privées. L’école publique est aussi en train de bouger, et il est temps d’encourager et de demander ce changement. La liberté pédagogique est un des grands principes de l’éducation nationale. C’est un film pour rendre visibles les initiatives qui existent un peu partout.

 

- multiplier les points de vue pour ne pas prôner une seule manière de faire: en filmant plusieurs classes, dans des contextes très différents, je montre que partout des choses sont possibles.

 

- donner envie : envie aux parents de regarder différemment l’éducation de leurs enfants. Envie aux enseignants de se questionner sur leurs pratiques et leur positionnement face aux élèves. Et surtout sensibiliser le grand public sur les changements nécessaire en terme d’éducation.

 

- filmer le quotidien des classes : si quelques éclairages sont nécessaires à travers la paroles des enseignants, c’est avant tout la vie de classe que je montre, parce que la vie est souvent plus parlante que de grands discours!

 

- questionner et ouvrir des possibles : il ne s’agit pas de préférer Freinet ou Montessori, … Je veux avant tout montrer comment les enseignants s’inspirent des grands pédagogues, cherchent, se remettent en question et inventent chaque jour avec leurs élèves. Un film qui dépasse la question de la méthode.

 

Les pédagogies actives sont différentes des pédagogies plus traditionnelles par la place qu’elles donnent à l’enfant. L’enfant devient acteur de son apprentissage. Tout part de ses envies, de ses projets. L’adulte n’impose plus, il accompagne chaque élève individuellement.

 

Un film qui questionne en profondeur

la posture de l’enseignant.